Voici les 10 raisons pour lesquelles vous ne devez JAMAIS monter à dos d’éléphant

3 Mai, 2019 - Claire

Aimez-vous cette destination ?

Les photos de touristes béats à dos d’éléphants ne manquent pas. Il semblerait même que cela soit pour certains une condition sine qua non de la réussite d’un voyage en Asie. Notamment en Thaïlande, où la vie est peu chère et où les touristes affluent. Pourtant, enfourcher l’un de ces majestueux pachydermes n’est pas anodin. Deux globe-trotteurs ont rédigé un article édifiant à ce propos, et nous en faisons ici la synthèse. Voici 10 raisons pour lesquelles vous ne devez jamais monter à dos d’éléphant.

1. L’éléphanteau est capturé illégalement.

La plupart du temps, les éléphants sont d’abord capturés de façon illégale, dès leur plus jeune âge. Les bébés sont en effet plus faciles à « dresser ».

View this post on Instagram

#éléphanteau #instagram #animaux #nature #photos

A post shared by Cathy Cat (@cathycat53) on

2. Sa mère est généralement exécutée.

Les éléphants vivant en groupe et étant naturellement très protecteurs, on tue généralement les membres du troupeau qui s’opposent à la capture du jeune. Les mères en priorité. Pour chaque bébé capturé, 4 éléphants sont exécutés.

3. Le rituel de dressage est destiné à les briser.

Les éléphanteaux subissent ensuite un rituel appelé phajaan. Ce dernier est réalisé par les mahout, les dresseurs, qui procèdent à une véritable torture destinée à briser l’animal. Son esprit serait ainsi séparé de son corps, et on pourrait en faire un véritable esclave.

4. Ils sont battus régulièrement.

Pendant ce rituel, les éléphanteaux sont enfermés dans des cages minuscules et sont battus à des endroits stratégiques. Les dresseurs marquent ainsi des points de douleurs particuliers qui seront réutilisés par la suite quand l’éléphant aura grandi.

5. Ils sont affamés.

Ensuite, pour rendre l’éléphant faible et soumis, on le prive d’eau et de nourriture.

6. Ils sont privés de sommeil.

Puis les mahout se relayent pour ne laisser aucun répit à la pauvre bête. Avec les nerfs à vif, elle est par dessus le marché privée de sommeil.

7. La moitié des éléphants brisés meurent pendant le rituel.

Fatalement, la moitié des éléphanteaux y laissent la vie. De ce tri monstrueux ne survivent que des animaux-fantômes, dont l’esprit a effectivement battu en retraite.

8. Les survivants sont exploités sans relâche.

Ces éléphants survivants vont être utilisés pour travailler, mendier et promener des touristes. On ne leur autorise aucune pause. Sans repos, avec le minimum de nourriture et de régulières violences physiques, les sévices continuent.

9. Ils développent des troubles neurologiques.

Logiquement, les éléphants développent des troubles neurologiques. Certains deviennent violents et on ne compte plus le nombre d’histoires de mahout piétinés. D’autres deviennent fous.

10. La torture continuera tant que les touristes paieront.

Enfin, en faisant le choix d’une balade en apparence anodine, vous contribuez à entretenir ce cercle vicieux. Partagez cet article et participez à un changement nécessaire dans l’exploitation animale !

1 Comments
  • Avatar Noëlle says:

    c’est inhumain monstrueux abominable cela devrait être totalement interdit je ne savais pas tu sais tortures infligées et tous ces massacres juste pour des promenades à dos d’éléphant une loi devrait être créer pour mettre fin à ses abominations

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter