Vaccins pour le Vietnam : obligations et recommandations

13 Juin, 2018 - Claire

Les rues de Vietnam (Istock)
Aimez-vous cette destination ?
Vaccins pour le Vietnam : obligations et recommandations

Les risques sanitaires au Vietnam sont similaires à ceux de la plupart des pays d’Asie. Ce sont les maladies transmises par les moustiques, notamment la dengue, le paludisme, ou le chikungunya, qui représentent les risques principaux. Viennent ensuite les pathologies provoquées par des conditions d’hygiène relatives selon les régions dans lesquelles vous voyagez. Voici donc un mémo sur les vaccins pour le Vietnam.

Vietnam : aucun vaccin obligatoire

Aucun vaccin n’est obligatoire pour voyager au Vietnam. Toutefois, il est impératif de vérifier que les vaccins classiques sont à jour. Jetez donc un œil à votre carnet de vaccination pour être certain que l’un n’est pas passé entre les mailles du filet. Le site du gouvernement récapitule ces informations.

Rappel : ces vaccins sont le DTP, Coqueluche, HIB, Hépatite B, Méningocoque C et ROR.

Vaccins pour le Vietnam : recommandations

Si vous prévoyez de voyager en zones isolées, dont certaines aux conditions d’hygiène précaires, l’institut Pasteur recommande d’envisager les vaccins suivants :

  • Hépatite A : 15 jours avant le départ, procéder à 1 injection, et le rappel aura lieu 1 à 3 voire 5 ans plus tard.
  • Encéphalite Japonaise : ce vaccin est recommandé pour les expatriés et pour les voyageurs qui se trouveront en zone rurale. Une première injection devra être renouvelée 1 à 4 semaines après.
  • Rage : ce vaccin est préconisé en cas d’isolement prolongé, notamment pour les trekkeurs. Il consiste en l’injection de 1 dose à J-0, J-7 et J-21 ou 28.
  • Typhoïde : on conseille ce vaccin aux baroudeurs qui voyagent dans des coins reculés aux conditions d’hygiène douteuse. Deux semaines avant le départ, une injection unique durera 3 ans.

Mesures contre le paludisme pour le Vietnam

Enfin, si vous comptez visiter les provinces de Dak Lak, Dak Nong, Gia Lai et Kon Tum, sachez qu’il existe des risques de transmission de cette maladie.

De même, celle de Binh Phuoc ainsi que les parties occidentales de Khanh Hoa, Ninh Thuan, Quang Nam et Quang Tri sont des provinces à risque, pour lesquelles un traitement préventif est fortement recommandé par :

  • Doxycycline, Méfloquine ou Chimioprophylaxie par Atovaquone/Proguanil.
  • Des mesures matérielles contre les piqûres de moustiques : vêtements longs, répulsifs, limiter les sorties au coucher du soleil, etc.
Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter