Un couple gay obligé de descendre d’un avion pour céder sa place à un couple hétero

8 Août, 2018 - Emmanuelle Soubelet

Passagers avion (Istock)
Aimez-vous cette destination ?

Comment une telle histoire peut-elle encore exister en 2018… Lundi 30 juillet 2018, nous avons fait un bond en arrière. En effet, nous avons découvert l’histoire d’un couple gay obligé de descendre d’un avion pour céder sa place à un couple hétero. Vous voulez plus d’explications ?

Alaska Airlines : le vol 1407 qui a tout changé

Lundi 30 juillet 2018, le vol 1407 opéré par Alaska Airlines faisait le trajet New York – Los Angeles. Un couple d’hommes, assis tranquillement à leurs places en 1ère classe, attendaient le décollage. Mais ce décollage n’a jamais eu lieu, du moins pas grâce à cette compagnie.

Le couple gay obligé de descendre d’un avion pour céder sa place à un couple hétero n’est autre que David Cooley, un homme d’affaires vivant à Hollywood et détenant la boîte de nuit gay la plus branchée de la ville et son compagnon.

David Colley raconte… Une hôtesse de l’air est “gentiment” venue demander à son compagnon s’il voulait bien quitter la 1ère classe pour s’asseoir en seconde classe (déjà, c’est non!) afin de laisser un couple voyager côte à côte.

Étonné, le compagnon de David Colley a alors expliqué à cette hôtesse que lui-même était en couple avec l’homme assis à côté de lui. Et que lui aussi, aimerait passer le vol à ses côtés. Ça vous paraît logique là tout de suite non ? Et puis, que ce soit sa tante, son cousin germain ou son ami d’enfance n’y change rien ! On réserve ensemble, on voyage ensemble !

Mais ça n’a pas paru logique à cette hôtesse qui a posé un ultimatum au couple : changer de place, ou quitter l’avion… Ni une ni deux, David Colley et son compagnon ont quitté l’avion furieux et choqués.

Alaska Airlines s’explique…

Un couple gay obligé de descendre d’un avion pour céder sa place à un couple hétero, voilà ce qu’ont lu les employés d’Alaska Airlines quelques jours après l’incident. Pour se justifier de cette erreur (si c’en est une…), la compagnie Alaska Airlines explique qu’elle a attribué les mêmes sièges à deux couples. Du coup, c’est évident, on fait une erreur et on la fait payer à ses clients. Logique.

Si l’erreur vient d’eux et que ces sièges étaient bel et bien attribués à David Colley et son compagnon, la situation est d’autant plus homophobe. Pourquoi demander à des personnes assises au bon endroit de bouger, dans l’intérêt d’un couple hétérosexuel ? Premiers arrivés, premiers servis ! Lorsque l’on fait une erreur, la priorité est de la rattraper, pas d’en commettre une plus grosse. Ce qui est sûr, c’est que David Colley et son compagnon ont maintenant connu l’une des pires situations à bord d’un avion.

Nous sommes vraiment désolés de cette situation. Nous enquêtons pour connaître les détails de cette affaire et sommes en contact avec le couple concerné pour régler ce problème”.

Reste à savoir si David Colley et son compagnon, un couple gay obligé de descendre d’un avion pour céder sa place à un couple hétero, accepteront leurs excuses. Rien est moins sûr.

Enfin, comme pour se défendre face à ces accusations homophobes, la compagnie termine en citant ses partenariats avec plusieurs organisations LGBTQ. Ah, les voilà pardonnés alors ! C’est vrai après tout, on connait tous quelqu’un qui ne se dit pas raciste parce qu’il “a un ami noir”…

Mais le pire dans tout ça, c’est ce couple hétéro qui a accepté de voir ces deux hommes quitter l’avion afin de s’installer à leurs places.

David colley, un homme en colère

Une publication partagée par @jo_vegan le

Suite à cette discrimination, David Colley veut répandre le message, il publie sur Facebook :

Je n’ai jamais été aussi discriminé lors d’un vol auparavant. Nous ne pouvions pas supporter ce sentiment d’humiliation pendant un vol à travers tout le pays et avons quitté l’avion. J’ai du mal à réaliser qu’aujourd’hui, une compagnie aérienne puisse faire preuve d’un tel traitement de faveur au détriment d’un couple homosexuel et aille jusqu’à nous demander de partir. Nous ne pourrons plus jamais embarquer avec Alaska Airlines ou leur groupe Virgin Airlines. Merci à Delta Air Lines de nous avoir permis de rentrer chez nous en toute sécurité.”

David Colley est en colère et on le comprend ! Quelles que soient les raisons de la compagnie aérienne, cette situation n’aurait jamais dû se produire. Quoi qu’il en soit, une question persiste : que ce serait-il passé si le couple déjà assis avait été hétéro ?

0 Comments

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

« »
Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter