Fish pedicure : amputée des orteils après un voyage en Thaïlande

20 Septembre, 2018 - Sarah Sainton

Fish pedicure (istock)
Aimez-vous cette destination ?

La fish pedicure est devenu un incontournable des voyages vers l’Asie et, pourtant, elle peut s’avérer dangereuse. C’est ainsi qu’une femme vient de se faire amputer de ses orteils…

Les dangers de la fish pédicure

Si, la plupart du temps, les clients des fish pedicure repartent entièrement satisfaits, il arrive que les choses tournent au vinaigre. Cet été, une femme a ainsi perdu les ongles de ses orteils quelques mois après avoir plongé ses pieds dans un bassin rempli de Garra rufa (c’est le nom des poissons utilisés pour les fish pedicures). Il semblerait que « le traumatisme provoqué par les morsures répétées des poissons ait entrainé l’arrêt de la production du plat de l’ongle ». Mais les choses peuvent être bien plus graves comme le prouve le récent cas d’une jeune Australienne.

Pieds parfaitement pédicurés et mains manucurées

Unsplash – Parfois les pédicures tournent bien

Un manque d’hygiène fatal

En 2013 déjà, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail tirait la sonnette d’alarme sur les conditions d’hygiène des fish pedicures et recommandait aux diabétiques, personnes immunodéprimés ou ayant des plaies aux pieds de ne pas pratiquer de fish pedicure à cause des risques d’infections bactériennes. C’est probablement ce qui a coûté à une touriste australienne de 29 ans les cinq orteils d’un pied. Tout commence en 2008 quand Victoria Curthoys se blesse au gros orteil droit. La plaie s’infecte et elle doit être amputée d’une partie de l’orteil. Quand elle se retrouve en Thaïlande quatre années plus tard, elle se laisse tenter par une fish pedicure dans un établissement qui, de son aveu, avait l’air tout à fait propre.

Mais très vite, les bons souvenirs des magnifiques îles de Thaïlande virent au cauchemar. Prise de fièvres importantes, elle consulte des médecins à plusieurs reprises mais son mal reste un mystère. « Il a fallu un an aux docteurs pour comprendre de quelle infection je souffrais. Le temps qu’ils l’identifient, l’os de mon pied avait été entièrement mangé et j’étais constamment malade », se souvient-elle. Le verdict finit par tomber : elle souffre de la maladie de Schwelmenella, une infection due à un insecte présent en Thaïlande et qui était visiblement présent dans l’eau du bassin. Les médecins décident finalement de lui amputer la totalité de son gros orteil.

Personne ayant les pieds dans l'eau avec un poisson au fond de l'eau

Unsplash – Quelques poissons dans l’eau ça ne peut pas faire de mal…

Fish pedicure : tous les orteils amputés

Mais l’histoire ne s’arrête pas là et les choses vont de mal en pis pour Victoria. Un deuxième orteil doit être amputé ce qui lui donnera un répit de deux ans avant que le cauchemar ne recommence et que l’infection de l’os ne ré-apparaisse. En novembre 2016, il ne lui reste plus que le petit orteil. L’Australienne ne cesse de se cogner dessus et elle remarque bientôt un changement d’aspect suspect. De nouveaux examens sont pratiqués et le verdict tombe : il faut à nouveau amputer. Elle n’a désormais plus aucun orteil au pied droit.

La prochaine fois que vous penserez à vous faire grignoter les peaux mortes des pieds par de petits poissons, pensez-y à deux fois !

0 Comments

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

« »
Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter