7 façons de reconnaître un vrai parisien - Le Globe Trotteur

7 façons de reconnaître un vrai parisien

12 Avril, 2018 - Claire

Parisien (Istock)
Aimez-vous cette destination ?
7 façons de reconnaître un vrai parisien

À Paris, il y a les vrais, et ceux qui font semblant. Vous savez, ces provinciaux venus de leur campagne pour vivre la grande vie à Paname. Bref, on fait le tri. Voici 7 façons de reconnaître un vrai parisien !

1. Le parisien aime la nature.

Il y a cette légende qui dit qu’un parisien est un citadin pur et dur. Toutefois, le vrai parisien, lui, peut s’extasier de longues minutes sur une souche d’arbre quand il se balade en forêt. Et il est sincèrement touché.

2. Le parisien est un gentil canaillou.

Si la France était une salle de classe, le Parisien serait le gosse du fond qui répond au prof. Pas parce qu’il est foncièrement méchant, mais juste parce qu’il aime qu’on le remarque et se sentir insolent.

Insolent (Istock)

Insolent (Istock)

3. Le parisien est paradoxal.

Il se sent concerné par tout, mais curieusement jamais par toi qui lui a simplement dit bonjour. D’ailleurs il a changé de trottoir. Puis mis sa capuche. Le parisien est comme un petit animal sauvage parfois. L’interaction est difficile.

Le parisien est paradoxal (Istock)

Le parisien est paradoxal (Istock)

4. Le parisien est snob.

Quand interaction il y a, le parisien entre sur le ring. Inconsciemment, il doit mettre un KO au premier round pour se sentir bien dans ses pompes. Affirmer sa position en glissant des « je sais », « ah mais tu connais pas ? » ou encore « pas terrible ce vin. » Mais on lui pardonne, parce que la plupart du temps il est tout seul sur le ring…

5. Le parisien adore le café.

S’il pouvait le prendre en intraveineuse, il le ferait. Sans son café, le parisien est au bord du malaise vagal. Il les enchaîne au bureau quand il ne peut pas le prendre en terrasse. Sur une table à la limite de la chaussée, en parlant fort pour couvrir le bruit des voitures.

6. Le parisien n’a pas son permis.

Ben oui, pour quoi faire ? Par contre il déménage jeudi, si tu peux lui filer un coup de main, il t’apprendra à doubler par la droite.

Just a girl and her plants 🌿

Una publicación compartida de Lauréane (@laur64) el

7. Le parisien a du mal avec le second degré.

La pression qu’il a à être au top à chaque instant de sa journée, ça le rend un peu trop sérieux parfois. Alors quand on s’attaque à ses clichés, il peut se révéler particulièrement cynique.

Homme avec tasse de café (Istock)

Homme avec tasse de café (Istock)

Note : moi-même parisienne ET provinciale, j’ai constaté et validé ces 7 points avec la plupart de mes collègues et amis… J’avoue !

0 Comments

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter