ALERTE : pénurie de rosé pour cet été 2018 !

21 Juin, 2018 - Olivier

Personne surprise couve (Istock)
Aimez-vous cette destination ?
ALERTE : pénurie de rosé pour cet été 2018 !

Un risque majeur pèse sur les journées et les soirées barbecue car la France pourrait bien se retrouver en pénurie de rosé pour cet été ! Oui, on sait c’est triste, c’est moche, ça fait peur et on a presque envie de pleurer. Mais tenons bon, il reste au moins le rouge et le blanc. Ouf…

Le rosé, c’est sacré

Boire un verre de rosé bien frais en plein été, quoi de mieux ? En boire un deuxième puis un troisième vous me direz ? Ah oui c’est vrai mais attention ! Avec modération. Vous aimez les piscines ? Mais non, pas la piscine dans laquelle vous rêvez de vous délasser après une journée de taf mais la piscine = un graaaand verre de rosé avec plein de glaçons, histoire de casser l’acidité de ce satané rosé qui vous a fracassé le crâne. Ces belles images risquent bien d’appartenir au passé car le journal Les Echos a tiré la sonnette d’alarme : nous courrons droit vers une pénurie de rosé pour tout l’été !

En cause : la mauvaise récolte de l’année 2017 qui n’a pas été à la hauteur des attentes des producteurs en termes de volume. Une baisse de 12% en 2017 en Provence, deuxième région française en termes de production. Résultat: il va manquer 20 millions de bouteilles à l’appel !

Verres remplis de rosé sur une table lors de l'apéro (Istock)

Rosé posé sur une table d’été (Istock)

Une production en baisse mais une demande en hausse

La France a beau être le premier producteur mondial de rosé avec 1/3 des volumes, elle est également le premier consommateur planétaire. Chaque Français consomme en moyenne une vingtaine de bouteilles de rosé par an. Bande de gourmands !

Sauf que la production est en berne. Rajoutez à ça le fait que la demande a explosé de plus de 30% en 15 ans à peine et aussi que le nombre de pays importateurs a également augmenté de 16%. Résultat : le compte n’y sera pas. Le rosé français manquera donc cruellement dans les rayons des supermarchés et des cavistes et les prix seront en hausse.

Champ de vignes désertique (Istock)

Champ de vignes desséché (Istock)

Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter