6 choses à savoir pour bien préparer son voyage en Transsibérien

7 Novembre, 2018 - Claire

Moscou (Istock)
Aimez-vous cette destination ?
6 choses à savoir pour bien préparer son voyage en Transsibérien

À l’origine, le transsibérien est une ligne de chemin de fer de plus de 9 000 km reliant Moscou à Vladivostok. Elle traverse la Russie, la Chine et la Mongolie. Par métonymie, le terme caractérise aussi les trains qui arpentes ses lignes. Aujourd’hui, il existe plusieurs lignes que l’on appelle « transsibériennes ». Vous planifiez des aventures ferrées ? Voici 6 choses à savoir pour bien préparer son voyage en transsibérien.

1. Préparer son itinéraire

Avant toute chose, vous devez réfléchir à votre itinéraire. Cela implique de sélectionner les lignes que vous allez emprunter parmi les suivantes :

  • La ligne historique, de Moscou à Vladivostok.
  • Le trans-mongolian, de Ulan-ude à Pékin.
  • Le trans-manchurian, de Chita à Pékin.
  • La magistrale Baïkal-Amour, de Taïchet à Sovetskaïa Gavan.

Ensuite, vous allez définir les arrêts que vous souhaitez faire au long de ces lignes. En général, les voyageurs passent un certain temps dans le train et un certain temps en visite des villes sur la route, en 6 ou 7 arrêts.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Hüsnü Dökmeci (@husnudokmeci) le

2. Faire des visas pour la Russie, la Chine et la Mongolie

Une fois votre itinéraire défini, il vous faudra lancer les demandes de visa pour les pays que vous allez traverser. Prenez-vous y à l’avance ! En effet, pour la Russie et la Chine, vous aurez également besoin des confirmations de billets d’avion.

Reportez-vous aux conseils des ambassades.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marlene Fernandes Araujo (@marlene.dfs) le

3. Comprendre les différentes classes et sièges

Dans le transsibérien, il y a trois classes :

  1. Spalny vagon (première) : cabine privée, pour deux personnes.
  2. Kupe (deuxième) : cabine privée, pour quatre personnes.
  3. Platz kartny (troisième) : wagon-couchettes avec des espaces de 6 lits.

Les couchettes sont organisées en lits superposés. Il est plus confortable de choisir les lits du bas pour s’y asseoir et profiter du paysage. En effet, en troisième classe, les couchettes hautes sont bien plus étroites et deviennent vite inconfortables si vous voyagez longtemps.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par White Camel Boots (@whitecamelboots) le

4. Réserver ses billets de transsibérien

Les places sont limitées, aussi il est fortement recommandé d’acheter vos billets de train en avance. Selon votre rythme de voyage, vous pouvez acheter vos billets :

  • Par Internet, sur le site https://realrussia.co.uk/. Le site prend 20 % de commission mais vous pouvez y acheter tous vos billets.
  • Par des agences spécialisées : elles achètent une certaine quantité de billets qu’elles revendent ensuite aux touristes. Ce n’est pas le meilleur plan économique mais vous avez en général plus de choix.
  • Directement sur place, dans une gare. C’est l’option la moins chère mais qui demande une certaine flexibilité sur les dates, si les trains sont pleins.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @helene.unterwegs le

5. Prix d’un voyage en transsibérien

Tout dépendra de vos arrêts, de la durée de votre voyage et des dépenses annexes que vous prévoyez sur la route. Les postes principaux de dépense sont, pour 15 jours :

  • Les billets de train (pour des billets en seconde et en troisième classe, comptez environ 300 €).
  • Les visas (environ 100 € pour 2 pays).
  • La nourriture (environ 100 €).
  • Les hébergements dans les villes traversées (entre 50 et 100 €).
  • Les sorties, excursions annexes (100 €).

Soit environ 700 €.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Hannah (@track.hannah) le

6. Bien faire sa valise

Enfin, avant de vous envoler pour de nouvelles aventures, pensez à anticiper les divers événements auxquels vous pourriez avoir à faire face pendant votre voyage. Dans votre valise, emportez :

  • Des snacks ! Vous serez heureux de varier un peu vos repas.
  • Un thermos. L’eau chaude est distribuée dans le train et vous pouvez facilement vous préparer des pâtes ou soupes instantanées.
  • Munissez-vous de vêtements techniques peu encombrants. Il peut faire frais à bord du train !
  • Préparez un kit d’hygiène car il n’y a pas de douche à bord du train. Lingettes, voire gant, savon et serviette éponge sont de mise.
  • Pensez aussi à embarquer un bon bouquin !

À noter : le kit tour du monde peut être indiqué selon vos projets de voyage ! Jetez un œil à notre article sur le sujet.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sir G (@smiramalo) le

Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter