10 Choses à ne surtout pas faire au Japon

22 Mai, 2019 - Le Globe Trotteur

10 Choses à ne surtout pas faire au Japon
Aimez-vous cette destination ?

Si vous prévoyez de partir en voyage au Japon, veillez à ne pas commettre ces 10 boulettes culturelles ! Sinon, malaise garanti !

1. Au restaurant

Vous êtes enfin passé expert dans le maniement des baguettes ? Super, en revanche ne les plantez jamais à la verticale dans votre nourriture, cela évoque des funérailles !

Baguettes asiatiques (istock)

Attention comment vous tenez vos baguettes (istock)

2. Dans le métro

Tout est bien organisé au Japon, et dans le métro également à l’inverse de chez nous d’ailleurs ! Alors ne coupez pas les files et suivez le sens indiqué par les flèches au sol. Au risque de passer pour quelqu’un de (très) mal élevé.

Métro Japon (istock)

Cette fois-ci on ne double pas ! (Istock)

3. En face d’une personne

Au Japon, il est très mal vu de fixer quelqu’un dans les yeux quand on lui parle, cela peut être perçu pour une recherche d’intimidation.

Conversation (flickr)

Attention à là où vous déposez vos yeux (flickr)

4. Pour un rendez-vous

Vous avez un rendez-vous de prévu avec un Japonais ? Et bien dans ce cas sachez qu’arriver en retard est perçu comme un grave manque de respect, ne serait-ce que de quelques minutes.

Homme âgé pointant le pouce vers le bas (Istock)

Ne jamais être en retard au Japon (Istock)

5. En balade en amoureux

Si vous voyagez en couple au Japon, gardez quelque peu vos distances dans la rue et évitez (si possible !) de vous embrasser en public. Ce n’est pas du tout dans les mœurs.

Voyager en couple au Japon (istock)

Pas de câlins dans la rue (istock)

6. Pour saluer

Pour dire bonjour à une Japonaise, pas de bise ! Et pour saluer un Japonais, pas de serrage de louche non plus ! Généralement, une simple inclinaison de tête suffit. Les femmes croisent les bras le long du corps quand les hommes les portes collés le long des jambes…attention à la confusion !

Saluer au Japon (istock)

Attention à la position de vos mains (istock)

7. Gardez vos miasmes !

Si par malchance, vous êtes un peu malade au Japon, gardez-vous bien de vous moucher bruyamment en public, c’est (très) mal perçu. Achetez-vous un petit masque en papier et gardez vos miasmes pour vous.

Japonaise éternuant (istock)

Les japonais sont très maniaques (Istock)

8. En entrant dans une maison

Si vous êtes invité chez un Japonais, chose rare d’ailleurs, ne gardez surtout pas vos chaussures aux pieds en entrant ! Déchaussez-vous !

Entrée d'un temple au Japon (istock)

Comme souvent en Asie, on enlève les chaussures ! (istock)

9. Dans les lieux publics

Que cela soit dans la rue, dans les transports en commun ou encore dans des boutiques, ne parlez pas fort et bruyamment, les Japonais aiment la discrétion.

Japonaise ne supportant pas le brouhaha (istock)

Soyez discrets (istock)

10. Pour les fumeurs

Les fumeurs ont de plus en plus la vie dure, et au Japon également car vous ne serez autorisé à fumer dans la rue uniquement dans les smoking area prévues. Alors ne vous baladez pas la clope au bec partout, c’est là aussi très mal vu.

Smoking area au Japon (Flickr)

Bien que les japonais fument beaucoup, on ne fume pas partout (Flickr)

5 Comments
  • Avatar Dominique says:

    je vais au japon dans quelques semaines, donc vos informations me sont précieuses . Merci

  • Avatar Claudie says:

    Excellents conseils et conseils très pertinents…

    Concernant la discrétion des Japonais, leur discrétion est remarquable et contribue à une incroyable ambiance de calme et de sérénité.

    Quant aux fumeurs japonais, je les ai découverts à Tokyo, plus exactement à Katamata…
    Lors de mon séjour à Sapporo, dans l’île de Hokkaido, un séjour qui a quand même duré près de six semaines…, je n’ai pas vu un seul fumeur…

    Assise sur un banc ensoleillé d’un très agréable parc de Katamata, j’ai eu la surprise de voir s’asseoir près de moi ou en face de moi, un, puis deux, puis… d’autres fumeurs, qui, manifestement, venaient fumer leur – une seule cigarette dans le lieu qui leur était imparti…, chacun semblant perdu dans son monde…
    C’était à la fois, surprenant et triste, du moins, pour certains…

    J’ai connu un proviseur et des collègues qui fumaient en masse sur le trottoir en compagnie des élèves et gênaient, sans que ça leur pose de problème, l’accès au lycée…
    Ça permettait, toujours sans problème, de faire insidieusement parler les élèves dans le but de discréditer certains professeurs…

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

« »
Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter