Et si la vie sur Mars était la vôtre ?

3 February, 2017 - Redacción

Et si la vie sur Mars était la vôtre ? - Istock
Aimez-vous cette destination ?
Et si la vie sur Mars était la vôtre ?

L’homme est un immense conquérant sur Terre, mais aussi dans l’espace ! Après l’annonce d’une future résidence artistique sur le cratère de Shackleton (Lune), le rêve n’est pas fini : l’humanité est maintenant appelée à coloniser Mars. Préparez combinaison et esprit d’aventure : voici le programme de cet ambitieux projet !

SpaceX, la SNCF de l’espace

SpaceX, créé par Elon Musk, développe un système de transport interplanétaire dans le but d’aller coloniser Mars ! La Terre étant totalement cartographiée, il s’agit de découvrir de nouveaux horizons pour renouer avec l’esprit d’aventure. Avec un budget de plus de 10 milliards d’euros, Monsieur Musk compte s’entourer des meilleurs financeurs et partenaires (scientifiques, industriels et technologiques) ! La NASA devrait certainement se rallier à cet ambitieux projet, et envoyer quelques-uns de ses meilleures astronautes ! SpaceX reste très honnête avec ses futurs passagers en leur expliquant que comme dans une réelle aventure, on ne sait pas vraiment où on va mettre les pieds. La première question qui est posée à quiconque veut faire partie de l’équipage est donc : « Êtes-vous prêt à mourir ? ». Alors jusqu’où va votre esprit d’aventure ?

Comment prendre sa fusée

Lors d’un congrès le 27 septembre dernier, Musk nous a tout expliqué de son projet : On prévoit en avance d’acheter son billet aller/retour pour 200 000 euros, soit le prix moyen d’une maison américaine. Il n’y a que 100 places disponibles à bord et le voyage est prévu pour 2030 maximum. On passe un trajet agréable dans une fusée réutilisable (pour pouvoir revenir) créée spécialement pour l’occasion. Le vaisseau spatial est composé de fibre de carbone et agrémenté d’ailes solaires pour avancer. Pour une durée de voyage pouvant aller de 80 à 150 jours, vous aurez tout le temps de découvrir les activités (cinéma, jeux en apesanteur, etc..) et d’observer au travers du dôme, en pointe de l’appareil, l’espace que vous traversez.

Activités vacances spatiales

En posant le pied sur notre nouvelle Terre, on monte nos maisons (module de 10 m3 assemblables tels des legos). On commence par trouver la source de toute vie : l’eau. On va chercher les blocs de glace disponibles en surface de mars ; entièrement fondus, ils créeraient un océan de 30 à 50 mètres de profondeur sur la planète, on a donc de la marge. On utilise des serres gonflables pour se créer un petit jardin histoire d’avoir quelques suppléments alimentaires (oui supplément parce qu’on vous rappelle qu’EDF n’est pas encore implanté sur Mars). En parlant d’électricité, la station devrait être en grande partie alimentée par des panneaux photovoltaïques, mais avec un léger soutien de piles nucléaires. Mars se situe 50% plus loin du soleil que la Terre, sa lumière est donc plus faible là-bas. Enfin, après cette grande installation, on explore ! A bord d’engins de l’espace, tels des 4×4 à bras mécaniques, on se balade, on cartographie, on fait des prélèvements et on profite d’une vue imprenable (c’est le cas de le dire) sur le système solaire en écoutant Life on mars de Bowie.

Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter