Ces gestes à ne pas faire à l’étranger

4 Novembre, 2016 - Carla

Victoire - piksel
Aimez-vous cette destination ?

Certaines attitudes, certains comportements ou certains gestes sont bien perçus en France mais totalement grossiers, vulgaires voire mêmes tabous ailleurs. Alors pour ne pas commettre de boulettes culturelles, suivez le guide !

Regarder dans les yeux

Regarder quelqu’un dans les yeux en Corée ne témoigne pas du même signe de respect qu’en France. Non, car cette attitude est réservée aux seuls membres d’une même famille.

Le signe ‘V’ avec les doigts

Le ‘V’ de “victoire” avec l’index et le majeur est un signe obscène en Grande-Bretagne, surtout si vous tournez l’intérieur de vos doigts vers vous. Pourquoi ? car cela correspond à notre doigt d’honneur !

Laisser un pourboire

Si en France c’est un signe de politesse est une obligation aux USA, un pourboire au Japon est très très mal vu ! Eh oui, c’est même considéré comme une insulte faite au serveur et à l’établissement !

Arriver à l’heure

Si vous êtes invité à dîner chez quelqu’un en Argentine, n’arrivez pas pile à l’heure ! Non, car là aussi, cela est considéré comme un manque de respect, presque une goujaterie ! La coutume du pays veut qu’on laisse le temps à son hôte de terminer les préparatifs, alors prenez un quart d’heure supplémentaire pour vous préparer.

Croiser les doigts

Vous souhaitez porter chance à votre interlocuteur au Viêtnam en croisant les doigts ? Ouups ! la boulette ! Car ce geste pourtant très commun chez nous et très vulgaire là bas puisqu’il mime les parties génitales de la femme.

Finir toute son assiette

En France, ne rien laisser dans son assiette est signe que le repas était fameux et que vous avez vraiment apprécié ce que vous avez mangé. Ou du moins par politesse ! En Chine c’est tout l’inverse !! Cela signifie que vous n’avez pas été servi en quantité et donc que finalement vous faites un reproche à votre hôte !

Toucher la tête d’un enfant

Dans la culture bouddhiste, la tête est le centre de l’âme, le centre de la spiritualité de tout individu. Aussi, il est mal vu de toucher la tête d’un enfant comme nous pouvons avoir l’habitude de le faire en France.

S’installer seul à l’arrière d’un taxi

En Nouvelle-Zélande comme en Australie, si vous prenez le taxi seul, ne montez pas à l’arrière mais installez vous à l’avant, à côté du chauffeur. Car s’installer seul à l’arrière vous ferait passer pour le parfait snob de service, cette position est réservée aux clients des chauffeurs privés ou des VTC de luxe par exemple.

Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter