7 astuces pour ne pas tomber dans les pièges à touristes

5 Octobre, 2016 - Carla

Tours Eiffel - Ximeg
Aimez-vous cette destination ?

Opter pour un look sobre

Même si dans certains endroits il est difficile de suivre les habitudes vestimentaires locales, essayer d’opter pour un look “naturel” et pas trop “salut je suis pas d’ici !”. Cela vous évitera de vous afficher comme le pigeon à pigeonner. C’est sûr que la banane autour de la taille + chaussettes dans les sandales + t-shirt “Do you speak French” y’a plus discret !

S’habituer rapidement à la monnaie locale

Habituez-vous rapidement à convertir les prix par vous-même. Car il n’ya rien de pire que de demander à tous les commerçants du coin combien vaut tel ou tel produit en euros pour vous faire repérer comme le parfait touriste à embobiner !

Eviter les look vestimentaires

Les t-shirts du style “I Love Thailand ” et autres, y’a pas mieux pour être immédiatement identifié comme LE touriste idéal. Le touriste idéal qui sera alors facile de faire tomber dans un piège à touriste évidemment. Allez hop, gardez tout ça pour votre retour !

Pas de place aux doutes !

Même si vous êtes un peu perdu, même si vous ne savez pas où se trouve tel ou tel site touristique, jouez-la en dessous des radars. Car en sortant votre plan en plein milieu de la rue et en cherchant l’adresse longuement, tout le monde verra bien à qui ils ont affaire ! Un touriste perdu ? Super, quelle chance !

Cacher son téléphone

En fonction des destinations où vous vous rendrez, il sera quand même très judicieux d’être vraiment discret quand vous utilisez votre tel ou votre appareil photo. Car dans certains pays, leur valeur est telle que qu’ils pourraient attirer bien des convoitises.

Ne pas batailler sur la langue

Sorti des grands classiques que sont les “bonjours, au revoir, merci”, si vous ne maîtrisez pas la langue locale, ne passez pas votre temps à éplucher le dico face à tous vos interlocuteurs. Là encore, c’est un bon moyen de repérer le touriste un peu naïf qu’il ne sera pas compliqué d’endormir. Aussi, mieux vaut chercher à communiquer directement en anglais par exemple.

Savoir dire “non”

La tentation est grande de vous faciliter la vie en répondant “oui” à toutes les sollicitations : à l’hôtel, au restaurant, café, dans la rue… et hop vous voilà embringué dans bien des galères du coup ! Au contraire, sachez dire “non” poliment mais fermement.

Pour recevoir nos bons plans voyage

Inscrivez-vous à notre newsletter